Tâches, actions et livrables

Tâche A. Gestion et préparation des rapports du projet pour la Commission européenne

L’objectif de la tâche A est d’assurer la correcte coordination, gestion et exécution du projet, promouvoir une communication régulière et efficace entre les partenaires des différents pays concernés, et garantir l’accomplissement de toutes les tâches et objectifs conformément au calendrier établi. Elle assure également la surveillance et l’évaluation des actions, l’exécution financière correcte et transparente du budget du projet, et la communication régulière des progrès du projet à la Commission européenne. Tous les partenaires ont été informés par le CTFC pour s’assurer que les règles de l’UE sont pleinement comprises et respectées.

  • Action A1.1 configuration organisationnelle et de gestion du projet
  • Action A1.2. Suivi et évaluation du projet
Livrables
Plan d e Gestion du Projet (Comité de pilotage, réunions, règles de justification, etc.)
Système de Surveillance et d’Évaluation du Projet (règles, indicateurs, délais, etc.)
1er rapport sur l’état d’avancement du projet pour la première période d’exécution (8 premiers mois)
2e rapport sur l’état d’avancement du projet pour la deuxième période d’exécution (16 premiers mois)
Rapport final contenant tous les résultats et les réalisations du projet
Comptes-rendus des réunions de coordination

Tâche B. Actions de capitalisation de la communication du risque d’incendies de forêt dans la région méditerranée

L’objectif principal de la tâche B est la capitalisation de toutes les connaissances sur la perception et la communication du risque d’incendie, y compris les connaissances existentes et celles générées durant le projet. Cet exercice de capitalisation vise à identifier ce qui existe déjà, les projets mis en œuvre et les leçons apprises, et permettra d’améliorer les outils préexistants en y intégrant les leçons apprises. Les connaissances et les leçons apprises en matière de communication de risque d’incendie pour le public cible dans le projet eFIRECOM (compilées dans les tâches C à E) seront présentés à l’occasion d’un atelier international (action 2.1). En outre, la connaissance générée au cours du projet sera capitalisée par le biais de trois principaux résultats visant à améliorer l’efficacité de la communication sur les risques d’incendie, adaptés à la région méditerranéenne et adressés au grand public (action 2.2), aux professionnels des médias, aux gestionnaires des risques d’incendie (action 2.3) et aux décideurs politiques (action 2.4). Tous ces résultats seront distribués et diffusés auprès du réseau d’experts et d’institutions du projet (action 6.3) et publiés sur le site internet en libre-accès.

Deliverable
Compte-rendu de l’atelier international sur la communication des risques incendie de forêt et la résilience sociale, disponible sur le site internet (anglais, français)
Livret sur les mythes et les faits concernant les incendies de forêt en région méditerranée (anglais, français, catalan/espagnol, arabe)
Livret avec des recommandations opérationnelles pour améliorer la participation des citoyens dans la gestion des risques d’incendie à travers des actions de communication (anglais, français, catalan/espagnol, arabe)
Note d’orientation sur les défis de la communication pour promouvoir une culture du risque d’incendie et des sociétés plus résilientes (anglais, français, catalan / espagnol, arabe)

Tâche C. Outils de communication du risque d’incendie conçus pour les communautés et les municipalités

La façon dont les gens perçoivent leur propre risque face aux feux de forêt est le facteur clé conditionnant l’adoption de mesures préventives. Ceci est le principe général de toutes les tâches techniques consacrées à développer des outils de communication spécifiques pour les publics cibles (tâches C et D).

L’objectif de la tâche C est le développement d’outils de communication spécifiques conçus pour les citoyens des zones d’interface urbain-forêt et les autorités locales, afin d’améliorer leur perception et la connaissance de l’exposition aux feux de forêt, de contribuer à l’atténuation du risque et d’encourager la responsabilité sociale comme un moyen pour réduire le risque d’incendie et améliorer la capacité de réponse sociale à toute situation d’urgence.

Afin d’améliorer la responsabilité individuelle et collective du point de vue de la communauté, une analyse participative impliquant les acteurs publics et privés est conduite. Les acteurs publics locaux jouent un rôle clé en raison de leur proximité avec les citoyens, et de leur fonction de représentants des politiques publiques. Cette tâche est mise en œuvre séparément en Algérie et en Tunisie et conjointement en France-Espagne.

Livrables
Rapport sur l’état de l’art sur la communication des risques pour les communautés et les municipalités à inclure dans le compte-rendu de l’atelier international (A2.1)
Rapport sur les recommandations opérationnelles pour améliorer l’implication des collectivités et des municipalités dans la gestion des risques à travers des actions de communication, qui sera inclus dans le livret (A2.3)
Rapport sur les recommandations politiques pour promouvoir une culture du risque d’incendie dans les communautés et les municipalités, à inclure dans la note d’orientation (A2.4)
Lignes directrices (une par pays partenaire) pour l’auto-évaluation des biens immobiliers à risque dans les zones périurbaines, en version papier et digitale (français, arabe, espagnol, catalan)
Lignes directrices (une par pays partenaire) pour l’évaluation des risques d’incendie de la municipalité et des recommandations pour la participation communautaire et la planification urbaine, en version papier et digitale (français, arabe, espagnol, catalan)

Tâche D. Outils de communication du risque de feu de forêt, conçus pour les enfants, les jeunes et leurs enseignants

Cette tâche vise à développer des programmes d’enseignement innovateurs ainsi que des matériels didactiques pour les enfants, les jeunes et leurs enseignants, afin de promouvoir une communication sur les risques d’incendie efficace pour rendre les sociétés plus résilientes. Ces matériels amélioreront et compléteront ceux qui existent déjà. Ils contribueront efficacement à déverrouiller l’énorme potentiel des enfants et des adolescents, qui sont particulièrement ouverts à l’apprentissage et qui sont les plus touchés par la modification de environnement, et feront une contribution importante à l’amélioration de la prévention des incendies, à la fois dans les zones périurbaines où les incendies sont un phénomène récent, et dans des contextes où le feu est encore utilisé comme un outil de gestion. Ces deux situations seront traitées différemment. Les enfants sont très vulnérables aux catastrophes, en partie du fait de leur stade de développement physiologique et social. Les forces de la nature tels que les incendies de forêt peuvent avoir des effets graves, immédiats et à long terme sur la santé humaine, sur les propriétés et les moyens de subsistance, ce qui peut avoir des conséquences dévastatrices pour les enfants et leur avenir. En fait, les enfants, et surtout les plus jeunes, sont moins préparés pour faire face à la privation et au stress en raison de leurs caractéristiques physiques, sociales et psychologiques particulières. Cependant, les enfants et les jeunes peuvent fortement contribuer à l’adaptation, en améliorant la résistance et la résilience des paysages méditerranéens et des sociétés humaines qui y habitent. Cette tâche se concentre sur la préparation des jeunes afin qu’ils s’adaptent mieux à leur environnement changeant, en s’appuyant sur leur forte capacité de contribution aux changements des mentalités, qui a été longtemps et largement négligée. Cette activité offrira aux enfants une meilleure compréhension des risques auxquels ils sont confrontés, et des mesures qui peuvent être prises au niveau communautaire afin de les minimiser. La politique et la programmation participative où les enfants sont activement engagés dans la prise de décisions, ainsi que les processus de planification et de responsabilisation pour la prévention sont promus activement.

Cette tâche est mise en œuvre séparément en Algérie et en Tunisie et conjointement en France-Espagne.

Livrables
Rapport sur l’état de l’art sur la communication du risque d’incendie pour les enfants, les jeunes et les enseignants, qui sera inclus dans le compte-rendu de l’atelier international (A2.1)
Rapport sur les recommandations opérationnelles pour améliorer la participation des enfants, des jeunes et des enseignants dans la gestion des risques d’incendie à travers des actions de communication, qui sera inclus dans le livret (A2.3)
Rapport sur les recommandations politiques visant à promouvoir une culture du risque d’incendie chez les enfants, les jeunes et les enseignants, qui sera inclus dans la note d’orientation (A2.4)
Deux programmes d’enseignement (adressés aux enfants et aux jeunes) pour l’Algérie, la Tunisie et la France/l’Espagne
Chansons, contes et courtes vidéos créées avec et pour les enfants et les jeunes
Supports visuels pour être exposés dans les sales de classe (affiches, etc.)

Tâche E. Outils de communication du risque d’incendie de forêt, conçu pour les journalistes et les médias

Cette tâche à pour but de développer des outils de communication spécifiques à la gestion des risques d’incendie visant les journalistes et les médias et permettant d’améliorer la couverture médiatique du phénomène des incendies de forêt et de renforcer le rôle éducatif des informations. Les médias jouent un rôle crucial dans l’amélioration de la compréhension sociale de ce phénomène. Cependant, la complexité de la gestion des risques d’incendie couplée avec la saisonnalité habituelle des médias lors des campagnes d’été, affectent la qualité de l’information. Nous examinons donc la nécessité et la possibilité d’informer pendant les périodes d’urgence et hors saison estivale, en tenant compte des différents contextes sociaux et régionaux des pays partenaires concernant l’utilisation et la gestion des risques d’incendie.

Cette tâche est en œuvre séparément en Algérie et en Tunisie et conjointement en France-Espagne.

Livrables
Rapport sur l’état de l’art de la communication des risques d’incendie aux journalistes et aux médias, qui sera inclus dans le compte-rendu de l’atelier international (A2.1)
Rapport sur les recommandations opérationnelles pour améliorer l’implication des journalistes et des médias dans la gestion des risques d’incendie à travers des actions de communication, qui sera inclus dans le livret (A2.3)
Rapport sur les recommandations politiques pour promouvoir une culture du risque d’incendie parmi les journalistes et les médias, qui sera inclus dans la note d’orientation (A2.4)
Lignes directrices pour les journalistes et les médias (1 par pays partenaire) sur l’information efficace du risque d’incendie vers une meilleure compréhension et une plus grande résilience sociale, copie papier (500 exemplaires) et copie électronique (français, arabe, espagnol, catalan)

Tâche F. Publicité, communication et diffusion

Cette tâche vise à assurer la communication et la diffusion efficace, cohérente et générale des objectifs et des résultats du projet, et permet d’augmenter la sensibilisation au risque d’incendie dans les zones urbaines et rurales, au niveau local, régional, national, européen et international. Les efforts de communication seront adressés à un large éventail de publics, afin de maximiser les impacts du projet. Les actions de communication permettront également d’améliorer les activités de réseautage et les synergies, et génèreront de nouvelles collaborations et des projets transfrontaliers en Europe et en partenariat avec les pays du pourtour méditerranéen.

  • Action A6.1. Elaboration of eFIRECOM Communication Plan
  • Action A6.2. Project dissemination (objectives, methods, results, etc.)
  • Action A6.3. Creation and maintenance of the project website
  • Action A5.4 Information and publicity actions at EU and international level.
  • Action A6.5. Creation of a consultancy and dissemination panel for networking and outreach
  • Action A6.6. Edition of the layman’s report
Livrables
Plan de communication du projet eFIRECOM : il contient les actions de communication prévues, les processus à suivre et les normes à respecter pour élaborer les matériels de communication
Matériels de diffusion du projet eFIRECOM: logo, triptyques, posters et affiches
Compilation des communiqués de presse (presse locale, régionale, internationale)
Articles de diffusion dans des revues sectorielles
Site internet du projet eFIRECOM ouvert au grand public et mis à jour régulièrement
Comptes-rendus des conférences régionales
Document de présentation du Comité de Conseil et Diffusion (membres, rôle, fonctionnement)
Rapport résumant les actions de mise en réseau entreprises au cours du projet
Rapport de synthèse disponible sur le site internet
Be Sociable, Share!

Comments are closed.